Actualité

Outils (fiche d’animation, fiches juridiques, infos administratives, newsletter ...)

Les Ecoles de Devoirs reprennent leurs activités ce 04 Mai - Des questions...des réponses

03/05/2020 - AEDL

L'autorisation de la reprise des activités des EDD à partir du 4 mai soulève chez bon nombre d'entre vous de nombreuses interrogations !

Voici une série de réponses à vos premières questions sur un document partagé intitulé 

"Adaptation des activités des Ecoles de Devoirs pour la fin de l’année scolaire 2019-2020
Epidémie de Covid-19" 

accessible via le lien https://drive.google.com/file/d/1Ez_GDBoKGybION9MIGAoKTrUVFTN-bi_/view

Ce document a été réalisé par l'ONE et sera mis régulièrement à jour !

N'hésitez donc pas à nous envoyer vos questions pour que nous puissions le compléter au fil des jours.

Politique (articles militants)

Coronavirus

13/03/2020 - AEDL

Dans le contexte sanitaire actuel, nous sommes contraints de reporter toutes nos activités de formations et d'animation et d'échanges professionnels prévues jusqu'à la fin de l'année scolaire !

Nous restons cependant à votre disposition du lundi au vendredi de 09 à 16h au 04.223.69.07 ou au 0497.31.06.48 ainsi que par mail : info@aedl.be 

Nous vous présentons toutes nos excuses pour les désagréments occasionnés et vous tiendrons informés pour la suite.

MERCI DE VOTRE COMPREHENSION ! 

Politique (articles militants)

Réouverture des EDD dès ce lundi 04 Mai Tentatives de réponses à vos premières interpellations

02/05/2020 - AEDL

Suite à vos très nombreux messages reçus ce 01 Mai via téléphone, SMS, Facebook et Messenger, je vais tenter de synthétiser leur contenu ainsi que les réponses (ou ébauches de réponses) que j'ai pu y apporter avec les informations dont nous disposons pour l'instant.

De manière générale :

Il est bon de rappeler qu'il s'agit bien d'une autorisation de rouvrir l'accueil aux enfants et aux jeunes dans les EDD si toutes les normes en vigueur peuvent être respectées et non d'une obligation !

Le principe est que " les ressources (humaines, matérielles) et les infrastructures (internes, externes) étant spécifiques à chaque École de Devoirs, l’opportunité de reprendre des activités avec du public au 04 mai ou à une période ultérieure, s’il n’y a pas d’indications contraires, doit être déterminée par le Pouvoir Organisateur. L’impossibilité pour une École de Devoirs de rencontrer les conditions précitées peut justifier la poursuite de la suspension de ses activités."

Le courrier de l'ONE précise bien que c'est surtout, dans un premier temps, l'occasion pour les équipes de préparer une future réouverture en envisageant l'organisation à mettre en place pour un accueil en toute sécurité tant des enfants et des jeunes que des membres de l'équipe pédagogique. 

Si vous n'êtes pas dans les conditions de rouvrir, vous pouvez bien entendu démarrer ou poursuivre des actions à distance, avec, pour objectif, de garder un lien avec les enfants et les familles (proposition d'activités, accompagnement scolaire à distance ou en RDV individuel, contacts téléphoniques, "Skype" ou autres,...)

 

Le Timing

Jusqu'à hier, nous savions que l'accueil des enfants et des jeunes en EDD n'était plus autorisé jusqu'au 03/05 inclus.

Il était donc normal que nous recevions des directives pour la suite...même si nous ne pouvons que regretter que cette communication officielle ait lieu si tardivement et de surcroit durant un week-end prolongé. 

Par rapport au fait de rouvrir les EDD avant les écoles...

Sur un plan sanitaire, nous ne sommes pas épidémiologistes et nous ne nous prononcerons pas sur ce point pour lequel nous ferons donc confiance aux spécialistes qui ont conseillé les Ministres et aux Ministres qui ont pris les décisions.

Sur un plan pédagogique et de santé...mentale : 

Les EDD sont loin de n'avoir qu'une seule mission qui nous rattacherait au monde scolaire. 

La créativité, la culture, le jeu, le sport, l'émancipation sociale sont aussi importantes pour l'enfant que la mission de développement intellectuel. Et d'autant plus après cette période de confinement, "d'enfermement", de manque de relations sociales et d'impossibilité d'avoir accès à  des activités épanouissantes. 

Il est vrai que la mission de développement intellectuel prend une part importante de votre travail avec les enfants. Mais le développement intellectuel, c'est bien plus que l'accompagnement dans les devoirs ou les leçons du lendemain. 

Par ailleurs, bon nombre d'EDD nous ont, sur l'ensemble de la FWB, contactés pour manifester leur souhait de pouvoir rouvrir leurs portes le plus tôt possible...si elles pouvaient garantir la sécurité tant des membres des équipes pédagogiques que des enfants accueillis. 

Sur la question du fait de servir de "garderie"

Nous ne sommes pas dans la tête des décideurs et c'est un fait qu'il va falloir trouver des solutions pour les enfants dont les parents travaillent ou vont reprendre le travail

Pour nous, dans la mesure des moyens des EDD et en fonction des normes sanitaires en vigueur, il s'agit d'accueillir les enfants, en journée (et non plus seulement nécessairement après 15h30 puisque tous les enfants ne reprendront pas l'école) par petits groupes (max 10/groupe) à des tranches horaire limitées et sans doute pas tous les jours de la semaine pour chaque enfant, pour leur proposer des activités ludiques, sportives, créatives, culturelles...et pourquoi pas d'accompagnement scolaire après 15h30 pour ceux qui auront repris le chemin de l'école. 

Il ne s'agit donc pas vraiment d'une solution que l'on considèrerait de "garderie" puisque très limitée dans le temps mais plutôt de prendre soin, au maximum de nos possibilités, d'enfants qui, plus que d'autres, ont souffert de cette période d'isolement social.

Nous insistons également sur l'importance, quand c'est possible et dans la mesure des moyens de chacun, de coordonner vos actions avec les écoles de votre quartier, afin de mener des actions complémentaires visant à garantir au maximum un accueil de qualité pour chaque enfant.

 

Matériel d'hygiène et entretien des locaux

Le Secteur, via la FFEDD, a envoyé un courrier à  la Ministre pour faire part de nos exigences (par exemple, l'octroi de matériel (masques, gel hydroalcoolique,...), de chèques ALE aux EDD pour l'entretien quotidien des locaux, la non-obligation d'accueillir du public si les conditions ne peuvent être rencontrées par certaines structures, positionnement clair par rapport aux personnes à risques...) et de nos propositions constructives (telle, par exemple, que la coordination entre les écoles et les EDD des possibilités d'accueil)  et la Commission d'Avis EDD a rendu, quant à  elle, un avis circonstancié sur le dispositif de déconfinement des EDD. 

Dans son courrier du 01 mai, l'ONE s'engage à fournir un masque par animateur et précise que, pour les enfants de moins de 12 ans, le port du masque n'est pas obligatoire. 

Il va de soi que c'est beaucoup trop peu pour nous et que nous interpellerons à nouveau l'ONE et la Ministre à ce sujet.

 

Le financement

" La subvention pour l’année d’activités 2019-2020 a été octroyée par l’ONE en février 2020.

L’octroi de celle-ci est maintenu. L’avance a été payée. La demande de liquidation suit la procédure habituelle. 

Une communication concernant les éventuelles compensations de la PFP non perçue suivra dans les prochains jours."

La méthode qui sera utilisée pour calculer les présences en 2020 sera précisée ultérieurement mais la période que nous traversons n'aura aucun impact sur le calcul de votre subvention. De même donc que le fait de pouvoir accueillir un nombre plus restreint d'enfants que d'habitude et/ou de ne pas pouvoir atteindre votre moyenne annuelle journalière de 10 enfants. 

L'ONE nous l'a garanti et nous veillerons bien entendu à ce que ce soit bien le cas.

 

Personnes à risques

Nous avions demandé un positionnement clair de la part de la Ministre et voici la réponse apportée dans le courrier de l'ONE :

"Enfant/animateur·trice présentant des symptômes ou à risques
Les personnes présentant des symptômes ou âgées de plus de 65 ans ou à risques (souffrant
de maladies chroniques) ne peuvent participer aux activités."

 

Organisation pratique des activités 

"Pour respecter les contraintes liées à la distanciation et à la logique des silos, toute activité entreprise entre le 04 mai et 30 juin peut, si nécessaire, s’affranchir des critères de reconnaissance relatifs au public accueilli suivants :

- l’accueil d’au moins 10 enfants (possibilité d’accueil des groupes plus restreints) ;

- l’accueil d’enfants provenant d’au moins 2-3 établissements scolaires (possibilité de constituer les groupes par établissements) ;

- l’accessibilité en dehors des heures scolaires (possibilité d’accueil durant le temps scolaire).

La reprise doit par ailleurs être guidée par les principes de :
- Progressivité : certaines étapes peuvent précéder l’organisation d’activités (temps d’équipe, échange avec les enseignant·es, reprise de contacts avec les familles,…),augmentation graduelle du temps d’accueil,…
- Modularité : adaptation des horaires, de la composition des groupes, etc. par chaque structure pour allier besoins du public et mesures sanitaires
- Hybridation : cohabitation possible d’activités d’accueil avec des contacts à distances

Enfin, l’Ecole de Devoirs en attente de réunir les conditions pour une reprise d’activitésavec du public peut démarrer ou poursuivre des initiatives à distance."

Bref, pour les devoirs côte à côte comme avant, effectivement, ce ne sera pas vraiment possible. Mais on peut imaginer un système de correction en groupe ou une table à laquelle l'enfant peut venir demander une explication à son animatrice/animateur en laissant 1,5 m de distance ou avec un masque pour l'enfant aussi dans ce cas bien précis.

Comme tous les enfants ne reprendront pas l'école, une ouverture à d'autres heures qu'habituellement est autorisée. Les groupes doivent rester les mêmes...on pourrait donc imaginer un accueil des enfants de 3è primaire de l'école X le lundi et le jeudi de 10h à 12h, ceux de 3è primaire de l'école Y le mardi et le vendredi de 10h à 12h. Systématiquement et avec les mêmes animatrices/animateurs. Et ainsi de suite pour d'autres groupes. Chaque jour après 15h30, vous pourriez accueillir les enfants qui vont à l'école...mais toujours selon le même principe.

Pour les jeux et le matériel, il faut éviter les échanges de verres, gobelets, vaisselle et couverts, essuies et linge de lit, réduire les échanges de matériel et objets, prévoir une « tournante » de « lots » de jeux sur 4 ou 5 jours (p.ex. les 5 jours de la semaine), afin de s’assurer de la disparition du virus qui pourrait y être présent.et ranger le matériel utilisé la journée de manière méthodique.

Mais il est quand même possible de jouer au ballon, par exemple, si tous les participants au jeu se lavent les mains avant et après l'activité.

Il faut aussi privilégier les activités extérieures si la météo le permet.

Comme vous voyez, des styles d'organisation sont envisageables même si tout sera moins "facile", moins convivial sans doute et plus contraignant pour chacun.e. Bref, nous ferons comme d'habitude preuve de créativité et de résistance face à l'adversité et nous réinventerons nos pratiques !..et c'est en cela qu'un temps (plus ou moins long) d'équipe préalable avant la réouverture est essentiel.

Vous verrez...Tout ira bien ! Merci à toutes et à tous !

 

Voilà résumées les différentes réponses apportées jusqu'ici à vos premières interrogations bien légitimes.

Toutes vos craintes, vos questions et vos remarques sont les bienvenues (par mail si possible - info@aedl.be ou par téléphone 04.223.69.07) et seront relayées là où des réponses peuvent y être apportées. 

N'hésitez pas à prendre contact avec nous et à nous faire part de vos interrogations au fur et à mesure qu'elles se posent au fil de votre réflexion organisationnelle en équipe.

Les réponses que nous trouverons serviront sans doute à d'autres également. Tout comme vos trucs, astuces et vos trouvailles organisationnelles. Nous avons besoin de tous pour construire ensemble, en ces circonstances, un mode d'accueil alternatif à  la fois sécurisant sanitairement et prenant en compte les multiples besoins des enfants et des familles. 

Merci à vous !

 

Merci pour votre confiance ainsi que pour votre investissement quotidien auprès des enfants, des jeunes et des familles

pour lesquels vos projets et vos actions sont essentiels.

Voir toutes les actualités