Actualité

Politique (articles militants)

Carte blanche: Pour un report et davantage de concertation sur la réforme des rythmes scolaires

28/04/2021 - FFEDD

La réforme des rythmes scolaires semble s’accélérer ces derniers mois. Même si plusieurs acteurs du secteur de la Jeunesse signataires de ce texte, dont la FFEDD, se disent partants, les inquiétudes persistent et les réponses se font attendre, déplorent-ils…

Début 2021, le cabinet de la ministre Désir organisait des consultations avec différents acteurs des secteurs concernés par la réforme des rythmes scolaires : écoles, familles, monde économique, monde associatif, mondes religieux et laïque, etc. Plusieurs points d’attention et questionnements ont alors été soulevés par ces secteurs, et répétés à plusieurs reprises depuis.

Le cabinet de Madame Désir a ensuite rédigé trois scénarios (1), tenant compte en principe des avis des secteurs concernés. Madame Désir a alors demandé aux autres membres de son gouvernement de se positionner par rapport aux trois scénarios proposés. Nous, les secteurs concernés, avons également été invités à réagir à ces différents scénarios, ce que nous avons fait.

Mais force est de constater qu’à ce jour, nous n’avons pas de réponses à la plupart des questions que nous avons soulevées lors des consultations et dans nos diverses interpellations : quand sera connu le scénario final de réorganisation de l’année et des vacances scolaires, combien de temps aurons-nous pour organiser ce changement de rythme, quelles aides et solutions sont prévues ? La note d’orientation de Madame Désir met en lumière les nombreux points encore en discussion mais n’y apporte aucune solution… tout en confirmant un calendrier interpellant : une implémentation du nouveau rythme scolaire, quel qu’il soit, pour septembre 2022.

▶ A lire dans le SOIR du 28/04/2021 : Carte blanche: Pour un report et davantage de concertation sur la réforme des rythmes scolaires*


*Carte blanche rédigé et signée par La COJ, Les Scouts, Relie-F, ainsi que plusieurs acteurs du secteur jeunesse

Politique (articles militants)

Nous prenons soin de vos enfants, pour combien de temps encore ?

26/04/2021 - FFEDD

La File asbl lance une pétition à destination tant des professionnels de l’accueil de l’enfant que des parents ! 

Nous souhaitons soutenir cette pétition et vous inviter à la signer, la faire signer et la partager. 

Pourquoi cette pétition ? 

▶ Parce que depuis plus d’un an, notre secteur, ainsi que les autres secteurs de l’accueil (crèches, accueils extrascolaire, …) n’ont jamais fermé et ont été reconnus comme essentiel.  

▶ Parce que nous sommes restés tous à l’écoute des familles, malgré la complexité des mesures sanitaires, malgré le financement insuffisant et le manque de matériel d’hygiène, malgré la fatigue et la surcharge de travail. 

▶ Parce que nous avons tous une préoccupation commune qui est le bien-être des enfants. 

▶ Parce que nous apprenons aujourd’hui que la réforme tant attendue de l’accueil temps libre, pour valoriser et reconnaître le secteur, améliorer les conditions de travail et donner les moyens d’offrir un accueil de qualité aux enfants, voit enfin le jour mais qu’il n’y a pas de financement prévu pour cette réforme qui se veut pourtant ambitieuse. Notre secteur souffre déjà financièrement, il semble impossible de demander encore plus sans moyens supplémentaires. 

 C’est pour toutes ces raisons que nous soutenons la pétition de la File et que nous soutenons leurs souhaits à savoir : 

  • un accueil de qualité et accessible pour tous les enfants 
  • Des professionnel.le.s en suffisance pour l’accueil des enfants 
  • Du personnel formé, avec des conditions de travail correctes et des statuts stables 
  • La poursuite et le financement des réformes de l’accueil petite enfance et de l’accueil temps libre 

Si vous pensez comme nous, signez, montrez- la aux parents des enfants que vous accueillez et n’hésitez pas à la partager sur Facebook ou autre !  

Merci à toutes et tous pour votre attention et le suivi apporté à ce mail. 

Prenez soin de vous et votre entourage. 

Réflexions (articles de fonds)

Santé mentale et prévention du suicide chez les adolescents.

26/04/2021 - FFEDD

De toute part, les professionnels qui travaillent avec les adolescents interpellent les pouvoirs publics et les politiques au sujet des effets désastreux de la crise sanitaire sur les jeunes. Le jeune se forme en relation avec les autres. L’isolement actuel fragilise une grande partie d’entre eux. Le docteur Maes, pédopsychiatre, chef de service dans une unité spécialisée d’un hôpital bruxellois, lance un cri d’alerte à voir et surtout à écouter Etat des lieux de la santé mentale dans l'enseignement - YouTube : le taux de suicide ou de tentatives de suicide n’a jamais été aussi élevé.

Les services spécialisés sont débordés, de nombreux jeunes sont à la dérive, et dans vos écoles de devoirs, vous êtes parfois en première ligne en tant que témoin de ces grandes difficultés. Pour vous aider dans cette problématique complexe, le docteur Maes recommande l’asbl Un pass dans l’impasse Centre de prévention du suicide et d'accompagnement Un pass dans l'impasse (lesuicide.be) - 081/777.150

Sur le site, vous trouverez déjà de nombreux conseils pour réagir à ce type de situation, ainsi qu’un petit quizz pour déconstruire les mythes sur le sujet. Un des plus important : oui on peut aider un jeune suicidaire sans être un professionnel dans le domaine « Au quotidien, dans ses relations avec son entourage, chaque personne peut aider un jeune confronté à la souffrance, avec les moyens dont elle dispose et en respectant ses limites. Savoir reconnaître les signes avant-coureurs, ouvrir le dialogue, aider le jeune à trouver des solutions satisfaisantes, le référer à un professionnel ou un adulte significatif, sont des façons de soutenir un jeune en situation de détresse. Cependant, dans l'accompagnement d'une personne suicidaire, pour les professionnels ou proches, la même règle s'applique : on ne doit jamais rester seul avec le problème et il faut absolument se faire aider. » (extrait du site – onglet « le suicide » /généralités/mythes et réalités).

L’asbl propose également des modules de formations ou de sensibilisations sur ces questions en présentiel ou à distance. Voir par exemple « Devenir une sentinelle en prévention du suicide » (lesuicide.be) qui s’adresse aux personnes qui ne sont pas des professionnels de la santé mentale : un première approche en une matinée en visioconférence et c’est gratuit*.


* Prochaines dates : 30/04/2021, 17/05/2021, 28/05/2021, 07/06/2021, 21/06/2021, 10/09/2021, 15/10/2021, 19/11/2021, 17/12/2021.

Voir toutes les actualités